Devenir marin

En 2020, la Marine recrute plus de 3500 jeunes âgés de 16 à 30 ans, de la 3ème à Bac+5, afin d’y exercer un métier dans de nombreux domaines de compétences.
Dans cette série de 17 vidéos, la Marine vous propose d’être au cœur de ses métiers à travers les portraits de marins de tous âges et de tous horizons.

 

Jordan, second-maître gérant d’établissement de restauration collective

Jordan est second-maître gérant d’établissement de restauration collective (#GECOLL) à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (#SNLE). Il prépare plus de 240 repas par jour pour maintenir le moral des troupes. Il assure également la gestion des approvisionnements en vivres et le service en salle à manger.

Étienne, officier responsable de la navigation et des opérations maritimes

Étienne est enseigne de vaisseau de 1ère classe (EV1) responsable de la navigation et des opérations maritimes à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (#SNLE). Officier chef du quart en situation courante et au cours d’opérations plus complexes, il est l’officier en charge de la sécurité de la navigation.

Victor, second-maître technicien conduite et maintenance nucléaire

Victor est second-maître technicien conduite et maintenance nucléaire (#ENERGNUC) à bord d’un sous-marin. Le technicien de conduite et de maintenance nucléaire est un spécialiste de la mécanique et de l’électricité mettant ses connaissances au profit du nucléaire.

Ismaël, quartier-maître mécanicien naval

Ismaël est quartier-maître de 2nde classe (QM2) mécanicien naval (#MECAN) à bord d’un sous-marin. Il s’occupe de la mise en œuvre tactique des armes, notamment en soute où il prépare l’armement des torpilles. Un métier qui exige concentration et vigilance.


Romain, second-maître détecteur anti-sous-marins

Romain est second-maître détecteur anti-sous-marin (#DEASM). À bord, il est les yeux et les oreilles du sous-marin, vigilant au moindre signal détecté par les sonars du bâtiment. Un poste clé amené à évoluer vers les fameuses « oreilles d’or ».

Mehdi, second-maître fusilier marin

Mehdi est second-maître fusilier marin (#FUSIL) sur le porte-avions Charles De Gaulle. À bord, il est chargé du respect de l’ordre, des consignes de sécurité et de la protection contre les intrusions. La force maritime des fusiliers marins et commandos (#FORFUSCO) regroupe 2300 personnels, civils et volontaires.

David, officier ingénieur atomicien

David est lieutenant de vaisseau (LV) ingénieur atomicien sur le porte-avions Charles De Gaulle. Officier ou officier-marinier spécialiste de l’énergie nucléaire, un atomicien (#ENERGNUC) participe en première ligne au bon fonctionnement d’un réacteur nucléaire de propulsion navale. Aujourd’hui, la Marine compte plus de 600 atomiciens non officiers, qui assurent la production et la distribution d’énergie en sécurité au sein de l’unité d’emploi.

Guillemette, officier responsable de la navigation et des opérations maritimes

Guillemette est enseigne de vaisseau de 1ère classe (EV1) responsable de la navigation et des opérations maritimes sur le porte-avions Charles De Gaulle. Son métier consiste à assurer la bonne conduite de la navigation du bâtiment et le déroulement des opérations aériennes. Découvrez les raisons de son engagement.

Alice, officier responsable de la préparation des missions aériennes

Portrait d’Alice, responsable de la préparation des missions aériennes (#COA) sur le porte-avions Charles De Gaulle. Au sein du bureau des vols, elle prépare les briefings à destination des pilotes et leur assure un espace aérien sécurisé.

Marine, second-maître contrôleur aérien

Marine est second-maître contrôleur aérien (#CONTA) sur le porte-avions Charles De Gaulle. Son métier consiste à assurer le suivi de la situation aéronautique pour garantir la sécurité des vols, fournir les informations pertinentes aux pilotes et contrôler par tous temps les phases d’atterrissage et de décollage. 

Michaël, officier pilote de l’aéronautique navale

Michaël est lieutenant de vaisseau pilote de l’aéronautique navale (#AVIAT). Le pilote de l’aéronautique navale est avant tout un marin. Embarqué à bord d’un bâtiment de la Marine, il peut piloter hélicoptères Lynx, Panther, Caïman, l’avion de chasse Rafale et d’autres appareils en fonction de sa formation. Les opérations des marins du ciel sont variées : protection aérienne d’une force, assaut contre des unités à la mer ou sur terre, renseignement, lutte anti-surface, lutte anti-sous-marine, sauvegarde maritime et secours en mer.


Jomali, quartier-maître opérateur de manutention des aéronefs

Jomali est quartier-maître de 1ère classe (QM1) opérateur de manutention des aéronefs sur le porte-avions Charles De Gaulle. Le matelot pont d’envol (#MOPONTVOL) participe à la mise en œuvre des aéronefs de la Marine, utilise le matériel de protection et de fixation des avions et hélicoptères. Il veille aussi à la sécurité du personnel et du matériel en zone de circulation des avions, tout en étant prêt à intervenir pour prévenir tout accident.


Yassin, second-maître technicien aéronautique

Yassin est second-maître technicien aéronautique (#TECHAERO) sur le porte-avions Charles De Gaulle. Il est en charge de l’entretien et de la maintenance des aéronefs de la Marine nationale (Rafale, hélicoptères, Hawkeye). Un poste clé pour la réussite de nos opérations.

Valentin, matelot opérations systèmes de combat

Valentin est matelot opérations systèmes de combat. Le métier de matelot opérations navales (#MOOPS) consiste à gérer l’espace maritime autour du bâtiment et sa sécurité avec des moyens ultra-modernes (radars, sonars, scanners, brouilleurs). Il participe également à l’emploi des armes (canons, missiles, torpilles) lors de toutes les missions.


Grégory, second-maître technicien de maintenance navale spécialisé en mécanique

Grégory est second-maître technicien de maintenance navale, spécialisé en mécanique (#MECAN). Son métier consiste à entretenir et à conduire tous les systèmes mécaniques à bord d’un bâtiment de la Marine nationale.

Cécile, second-maître navigateur timonier

Cécile est second-maître navigateur timonier à bord de la frégate Guépratte de type La Fayette (#FLF). C’est le premier adjoint du chef de quart qui supervise la navigation. Spécialité embarquée, le navigateur timonier (#NAVIT) est toujours en passerelle pour veiller à la bonne conduite du bâtiment.

Jordan, second-maître technicien armes et munitions

Jordan est second-maître technicien armes et munitions (#MEARM). Canons, tourelles de 100, 20 et 12,7mm… À bord, il est en charge de l’entretien et de la mise en œuvre des armes ainsi que la supervision de la défense à vue.

Intéressé(e) ? Rejoignez l’équipage en vous rendant sur www.etremarin.fr