1. Accueil
  2. >>
  3. Engagement, projet, Etre volontaire
  4. >>
  5. S’engager en service civique

S’engager en service civique

Vous avez entre 16 et 25 ans et envie de vous engager pour une mission au service de l’intérêt général ?
Quels que soient votre niveau d’étude et votre expérience du monde du travail, vous pouvez devenir volontaire en service civique.
Cette expérience vous permettra de vous rendre utile, d’acquérir des compétences et d’élargir votre réseau personnel et professionnel.

 

C’est quoi ?

Le service civique est un dispositif d’engagement volontaire permettant d’accomplir une mission d’intérêt général dans les domaines suivants : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport, incendie et secours.

Exemple de missions : « favoriser l’accès de jeunes en difficulté à des activités culturelles », « sensibiliser les enfants au tri des déchets », « participer à de grands chantiers de restauration de sites historiques » ou encore « accompagner dans leurs pratiques sportives des personnes en situation de handicap ».

 

Pour qui ?

  • Pour tous les jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à la veille du 26ème anniversaire) ayant la nationalité française, celle d’un Etat membre de l’Espace Economique Européen ou de la Suisse,
  • sous certaines conditions, un candidat de nationalité étrangère résidant en France.

Aucune condition de diplôme ni même d’expérience professionnelle ne sont exigées.
Ce sont le savoir-être et la motivation qui comptent !

 

Combien de temps ?

6 à 12 mois.
La durée moyenne de la majorité des missions proposées est de 8 mois.
A savoir : il n’est pas possible de prolonger un contrat de service civique (sauf exceptions), ni même d’effectuer une autre mission dans une autre structure.

Vous vous engagez 24 heures minimum par semaine.
Il peut donc être envisagé de cumuler études et service civique par exemple.

 

Où ?

  • En France au sein d’un organisme à but non lucratif de droit français (associations, fondations, fédérations, ONG) ou d’une personne morale de droit public (Etat, collectivités territoriales – régions, départements, communes – ou établissements publics),
  • ou à l’étranger auprès d’associations françaises agissant à l’étranger ou d’une collectivité territoriale française dans le cadre d’un projet de coopération décentralisée.

 

Quel statut ?

Vous aurez le statut de « volontaire ».
Vous intervenez en complément de l’action des salariés de votre structure d’accueil, sans vous y substituer.
Votre mission sera formalisée dans un contrat de Service Civique signé entre vous et la structure qui vous accueille.

A savoir : il est possible d’effectuer un Service Civique tout en étant demandeur d’emploi. Cependant, le versement des allocations chômage est suspendu pendant la durée de la mission et reprend au terme de celle-ci. De même, il est possible de cumuler le statut de volontaire et d’étudiant.

 

Quels droits ?

  • Une indemnité de 472,97 € par mois est versée au volontaire par l’Etat. La structure d’accueil verse en plus une prestation en nature ou en espèces d’un montant minimum de 107,58 €, correspondant à la prise en charge des frais de repas ou de transports. Les jeunes bénéficiaires du RSA (ou appartenant à un foyer bénéficiaire) ou titulaires d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au-delà, bénéficient d’une majoration d’indemnité de 107,67 € par mois,
  • une protection sociale prise en charge par l’Etat : couverture des risques maladie, maternité, invalidité et accident du travail,
  • deux jours de congés par mois de service effectué.

A savoir : l’indemnité de Service Civique n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu. Elle n’est pas prise en compte dans le calcul des allocations logement et de la bourse étudiante. Le Service Civique n’étant pas un emploi salarié, il n’ouvre pas droit au chômage. En revanche, il compte dans le calcul de la retraite.

Bon plan : vous pouvez bénéficier de l’aide régionale pour l’adhésion à une mutuelle complémentaire complémentaire santé. Plus d’infos et liste des mutuelles organismes partenaires sur www.jeunesocentre.fr rubrique « les aides ».

Découvrez d’autres avantages sur le site de l’Agence du service civique.

 

Encadrement et formation

Un tuteur sera nommé au sein de votre structure d’accueil. Il sera votre référent tout au long de votre mission.

De plus, une formation Civique et Citoyenne vous sera proposée. Elle comprend deux volets :

  • des modules abordant des thématiques liées à la citoyenneté : par exemple, la lutte contre les discriminations, l’égalité hommes femmes, la démocratie, le développement durable, etc.,
  • la formation aux premiers secours (PSC1).

Sachez que le CRIJ propose un module de formation de deux jours consécutifs aux structures d’accueil de Service Civique. Les méthodes actives utilisées favorisent les échanges et privilégient la participation des volontaires.
Plus d’infos.

 

Comment postuler ?

Toutes les offres de service civique sont diffusées sur le site Internet www.service-civique.gouv.fr
N’hésitez pas à consulter régulièrement le site : de nouvelles offres sont souvent mises en ligne.
Vous avez également la possibilité de vous inscrire à des alertes mail de nouvelles missions correspondant à vos critères de recherche.

 

 

Plus d’infos sur le sujet ?

N’hésitez pas à vous rendre au CRIJ, dans un BIJ ou un PIJ, c’est gratuit, ouvert à tous, anonyme et sans rendez-vous ! Vous y trouverez de nombreuses ressources et pourrez rencontrer un informateur jeunesse pour vous aider dans vos recherches.
Certaines structures peuvent également proposer des ateliers d’info sur la thématique.
Consultez www.crijanimations.fr pour consulter la date de notre prochaine animation au CRIJ à Orléans. Vous habitez une autre ville ? Contactez les BIJ et les PIJ.

Document utile

« Guide du volontaire en Service Civique » (Agence du service civique), 2016.

Site Internet utile

service-civique.gouv.fr

A lire aussi