Toutes les formules pour vous loger

Vous connaissez sûrement la célèbre « cité U » ou la solution « coloc ’ ». Mais avez-vous déjà entendu parler de la cohabitation intergénérationnelle ou des résidences habitat jeunes ?

Nous faisons le point pour vous sur toutes les formules possibles d’hébergement : vous trouverez certainement la vôtre !

Quelques conseils avant de commencer :

  • ne vous engagez pas trop vite,
  • visitez les logements, ne vous fiez pas aux photos,
  • n’envoyez jamais d’argent pour réserver un logement,
  • ne louez pas une chambre de moins de 9 m2, sinon vous n’aurez pas droit aux aides au logement,
  • ne prenez pas un logement au-dessus de vos moyens.

 

 

Offres de location privée

Elles sont proposées principalement par des particuliers ou par des agences immobilières.

 

Louer auprès d’un particulier

Le principal avantage est financier : vous n’aurez pas à régler de « frais d’agence ».

Attention néanmoins au montant du loyer : les propriétaires fixant eux-mêmes leur prix, comparez avec des biens similaires pour vérifier qu’il n’a pas été surévalué.

 

Vous trouverez leurs annonces principalement sur Internet :

entreparticuliers.com

leboncoin.fr

locatme.fr

pap.fr

paruvendu.fr

 

Pour les étudiants :

lokaviz.fr : gérée par les Crous, cette plateforme en ligne recense les offres de logement en résidences universitaires mais également des offres dans le parc locatif privé. Consultez les offres en vous connectant à messervices.etudiant.gouv.fr

univ-tours.studapart.com/fr (plateforme de recherche de logement autour de l’université de Tours)

immojeune.com

location-etudiant.fr

 

 

Bon plan : certaines structures Information Jeunesse proposent des offres de location de particuliers.

 

 

 

Louer par l’intermédiaire d’une agence immobilière

Elles ont pour rôle de vous proposer des offres adaptées à votre demande, d’organiser les visites, de rédiger et de plani­fier la signature du bail. Elles seront les intermédiaires entre le propriétaire et vous.

Sachez qu’elles gèrent une grande partie du marché locatif et proposent donc un large choix d’offres et qu’elles peuvent parfois afficher des loyers inférieurs à ceux des particuliers.

En contrepartie de leurs services, vous devrez régler des frais d’agence au moment de la signature du bail (ne payez rien avant !).

Leurs offres sont visibles sur leurs sites Internet ou directement en agence. Trouvez leurs coordonnées dans les pages jaunes ou sur le site fnaim.fr pour les agences adhérentes à la Fédération nationale de l’immobilier (près de la moitié).

centreimmo.com

logic-immo.com

seloger.com

 

À savoir : il existe des agences immobilières à vocation sociale (AIVS). Elles louent des logements privés à des personnes à faible revenu ou en situation précaire, tout en garantissant la relation locative et le risque d’impayés aux propriétaires.

soliha.fr

lerelais18.fr rubrique « hébergement – logement » > « ASSIMO ».

 

 

À savoir : les études notariales peuvent proposer des offres de location

immobilier.notaires.fr

 

 

Bon plan : ne négligez pas les réseaux sociaux, tant pour poster une annonce exprimant votre recherche que pour suivre des groupes dédiés à la location et à la colocation.

 

Colocation

Les + :

 

  • partager le montant du loyer et des charges,
  • pro­fiter d’une plus grande super­ficie,
  • ne pas être seul, surtout lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville.

 

Les – : les galères de la vie en collectivité ! Pour les éviter, voici quelques conseils :

 

  • discutez au préalable avec vos futurs colocataires de votre façon de voir la vie au quotidien et de vos habitudes de vie, même si ce sont des amis,
  • dialoguez régulièrement avec vos colocataires,
  • répartissez équitablement les tâches de chacun,
  • les bons comptes font les bons colocs : soyez au clair sur le partage des dépenses, des espaces, etc.

 

Pour consulter et diffuser des offres de colocation :

 

appartager.com

lacartedescolocs.fr

leboncoin.fr/colocations

 

Bon plan : il existe des applis pour faire les comptes entre colocs : « ze coloc » ou « Tricount » par exemple.

 

 

 

La règlementation : deux types de bail (contrat de location)

  • Dans la majorité des cas, la colocation donne lieu à un contrat de location unique (colocation en bail unique), signé par tous les colocataires. Il peut comprendre une clause de solidarité qui implique que chacun des colocataires peut être tenu responsable du paiement de la totalité des sommes dues au propriétaire (loyer, charges, réparations locatives). Ainsi, si l’un d’entre eux ne paie pas sa part de loyer, le propriétaire peut se retourner contre les autres colocataires pour exiger la somme à payer.
  • Il est également possible que chaque colocataire de signe un contrat individuel avec le propriétaire (colocation en baux multiples). Chacun a un droit de jouissance exclusif sur certaines pièces de l’appartement et un accès à usage commun pour certaines autres pièces, telle la cuisine ou les sanitaires. Dans ce cas, les colocataires sont juridiquement indépendants les uns des autres.

Plus d’infos sur les modalités de la colocation sur : anil.org rubrique « votre question  ».

 

 

Colocation et aides financières

Chaque colocataire peut prétendre à une aide au logement de la Caf, à condition d’apparaître sur le bail. Chacun doit remplir sa propre demande auprès de la Caf. L’aide sera calculée sur la base de vos ressources et sur la part du loyer versée.

 

 

À ne pas confondre avec la colocation : la sous-location

Sous-louer consiste à donner location à une autre personne de tout ou partie du logement que l’on loue soi-même. La sous-location doit être réalisée obligatoirement avec l’accord écrit du propriétaire, sinon elle est illégale. L’accord doit aussi prévoir le prix du sous-loyer qui ne doit en aucun cas dépasser celui du loyer principal.

Une aide financière de la Caf peut être attribuée. C’est le locataire principal et non le propriétaire-bailleur qui établit dans ce cas l’attestation de loyer.

 

Vivre chez l’habitant

Autre façon de partager un logement tout en faisant des économies : louer une chambre chez l’habitant ou optez pour la cohabitation intergénérationnelle. Il est indispensable de rencontrer le propriétaire au préalable et de bien discuter des règles de vie et des attentes de chacun.

 

Les + :

 

  • vous évitez la solitude,
  • si vous vous entendez bien avec votre logeur, la formule est conviviale,
  • ce sont des solutions économiques, voire très économiques,
  • vous pouvez béné­ficier des aides au logement de la Caf, à condition qu’un contrat de location ou qu’une convention d’occupation soient établis,
  • dans le cadre de la cohabitation intergénérationnelle, vous vous rendez utile.

 

Les – :

 

  • il est souvent dif­ficile, voire impossible, de recevoir des visites,
  • vous pouvez manquer d’intimité,
  • ce n’est pas la formule qui vous garantit la plus grande superficie.

 

 

Chambre chez l’habitant

C’est une pièce habitable, généralement meublée, avec accès à une salle de bains et à une cuisine commune ou privative. Elle est située dans la maison ou l’appartement même du propriétaire. Un contrat de location doit être signé. Une quittance de loyer peut être éditée chaque mois, à la demande du locataire.

bedycasa.com

roomlala.com

cohebergement.com

leboncoin.fr

 

 

Échange de chambres entre familles d’étudiants

swapandstudy.com : ce site vous permet d’échanger votre chambre chez vos parents contre celle d’un autre étudiant. Vous économiserez un loyer et bénéficierez d’un environnement familial.

troctachambre.com : ce site vous propose d’échanger votre chambre contre une autre chambre ou un service (baby-sitting, aide aux devoirs, etc.).

 

 

Cohabitation intergénérationnelle

Le principe : être hébergé chez un senior, en échange de services rendus pour des tâches quotidiennes ou simplement d’une présence. La participation ­ financière au logement varie selon les formules de présence.

La cohabitation intergénérationnelle solidaire est encadrée par la loi et gérée par des associations, qui demandent généralement une cotisation annuelle.

Un contrat est signé entre les 2 parties et une charte de bonnes pratiques précise le cadre.

ensemble2generations.fr

untoitenpartage.com

maisonhabitat.orleans-metropole.fr

 

Logement social

Les logements sociaux sont destinés prioritairement aux personnes aux revenus modestes. Ils proposent des prix inférieurs aux loyers du secteur privé. Ils sont attribués sous condi­tions.

 

 

Faire une demande de logement

Vous devez enregistrer votre demande de logement social sur demande-logement-social.gouv.fr
(En Indre-et-Loire, votre demande est à saisir sur demandelogement37.fr).
Après validation, elle sera transmise directement à tous les organismes de logement social des communes demandées. Ceux-ci vous contacteront si un logement correspondant à votre profil se libère.

Si vous ne pouvez pas faire votre demande en ligne, vous pouvez vous rendre, au choix :

  • en mairie,
  • dans un organisme de logement social,
  • dans un organisme centralisateur pour certaines communes (annuaire des guichets sur le site demande-logement-social.gouv.fr).

Le formulaire nécessaire pour votre demande de logement social (cerfa n° 14069*02) peut être retiré auprès de ces organismes ou peut se télécharger sur service-public.fr/particuliers/vosdroits/R149

 

Résidences universitaires

1re solution pour se loger à moindre coût pour les étudiants : les résidences universitaires gérées par le Crous. Situées sur le campus ou en plein centre-ville, elles proposent des logements meublés et équipés, de la chambre de 9 m² au T3, avec des possibilités de colocation.

 

Les + :

 

  • les résidences sont à proximité des lieux d’études,
  • les logements sont meublés,
  • vous ne payez pas de frais d’agence et êtes exonéré de la taxe d’habitation,
  • les loyers sont bon marché (et donnent droit à une aide de la Caf),
  • les résidences proposent de nombreux services : laveries, salles d’études et de loisirs, parkings, présence de personnel sur place, Internet inclus dans le loyer, etc.,
  • un accueil privilégié est proposé aux nouveaux étudiants des résidences pour les aider à s’intégrer et à réussir leurs études,
  • la convivialité est souvent au rendez-vous avec les autres étudiants !

 

Les – :

 

  • les logements sont ouverts à tous les étudiants, bien que ceux boursiers soient prioritaires,
  • dans certains cas, il faut partager la cuisine et quelquefois les sanitaires,
  • certaines règles de vie peuvent être contraignantes, comme l’interdiction d’héberger quelqu’un par exemple.

 

Comment faire ?

Tous les étudiants, boursiers ou non, peuvent prétendre au logement universitaire. Vous devez constituer un dossier social étudiant (DSE). C’est un document unique qui permet à tout étudiant ou futur étudiant de demander simultanément une bourse sur critères sociaux et/ou un logement en résidence universitaire.

Connectez-vous ensuite sur trouverunlogement.lescrous.fr pour formuler vos vœux de logement. Ce site permet de consulter les offres de logement partout en France, avec un descriptif détaillé et des photos, puis de formuler vos vœux de logement.

À savoir :

  • vous pouvez formuler jusqu’à 6 vœux (2 par villes de l’académie), jusqu’à mi-juin,
  • vous pouvez faire plusieurs demandes dans une même résidence.

 

Résidences habitat jeunes

Les résidences habitat jeunes (ou « foyers de jeunes travailleurs ») sont accessibles, entre autres, aux étudiants, aux apprentis, aux stagiaires, aux salariés, aux demandeurs d’emploi indemnisés âgés de 16 à 30‑ans. Ils offrent une solution d’hébergement économique et conviviale pour un court, moyen ou long séjour (généralement jusqu’à deux ans). Ils proposent plusieurs types de logement (de la chambre à l’appartement) ainsi que de nombreux services : un restaurant associatif, des animations, une laverie, des salles de travail, de jeux, etc.

 

Les + :

 

  • les logements sont meublés,
  • le montant des loyers est très raisonnable,
  • vous ne payez pas de frais d’agence et êtes exonéré des taxes d’habitation et de redevance TV,
  • vous pouvez rencontrer des jeunes de divers horizons et ainsi partager des idées, des activités et des moments de détente,
  • vous n’avez pas à vous occuper de préparer vos repas dans les résidences proposant une restauration.

 

Les – :

 

  • les critères d’attribution ne permettent pas à tout le monde d’y accéder,
  • dans certains cas, il faut partager la cuisine et les sanitaires,
  • certaines règles de vie peuvent être contraignantes, comme l’interdiction d’héberger quelqu’un à long terme par exemple.

 

logement-jeunes.unhaj.org

Moteur de recherche géolocalisée des résidences habitat jeunes de toute la France.

 

 

Document utile

Guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire » (CRIJ Centre-Val de Loire), 2019-2020 : coordonnées et tarifs des résidences des grandes villes de la région (pp. 36-37).

 

Résidences privées

 

Les + :

 

  • elles proposent souvent de nombreux services (laverie, salle de sport, cafétéria, etc.), et parfois même des logements « haut de gamme »,
  • beaucoup sont situées en centre-ville,
  • le nombre important de jeunes qui y habitent rend les lieux conviviaux,
  • des formules de court séjour peuvent être proposées pour des périodes de stages.

 

Les – :

 

  • elles pratiquent des tarifs parfois assez élevés,
  • il n’y a pas d’exonération de taxes et certaines résidences ne sont accessibles qu’en contrepartie de frais de dossier,
  • certains services attrayants sont payants en sus du loyer.

 

 

Document utile

Guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire » (CRIJ Centre-Val de Loire), 2019-2020 : coordonnées et tarifs des résidences des grandes villes de la région (pp. 41-42).

 

Résidences sociales

Les résidences sociales sont destinées à des ménages ayant des revenus limités ou des difficultés d’accès au logement ordinaire pour des raisons économiques et/ou sociales. Elles ap­portent une solution transi­toire.

Ces logements temporaires sont généralement meublés et ouvrent droit à une aide au logement de la Caf.

A savoir : le loyer est payable à la fin du mois et est toutes charges comprises.

 

adoma.fr

aidaphi.asso.fr

coallia.org

coatel-asso.fr

Pour certaines résidences, votre demande devra être instruite par l’intermédiaire d’un travailleur social (CCAS, mission locale, service social de votre département…).

 

Un logement pour une courte durée

Vous cherchez un hébergement pour quelques jours ou quelques semaines a­fin d’effectuer un stage, un job ou encore pour passer un concours ? Voici des formules pour vous loger.

 

 

Auberges de jeunesse

Pour séjourner en auberge de jeunesse en France ou à l’étranger, il faut obtenir une carte d’adhésion auprès de l’une des deux associations qui les fédèrent : la LFAJ (Ligue française pour les auberges de la jeunesse) ou la Fuaj (Fédération unie des auberges de jeunesse).

auberges-de-jeunesse.com (LFAJ)

hifrance.org (Fuaj)

 

 

Centres d’accueil Ethic étapes

Ouverts toute l’année pour des séjours individuels ou en groupes, ils offrent, dans une ambiance d’échanges internationaux, des prix économiques.

ethic-etapes.fr

 

 

Gîtes et chambres d’hôtes

Le gîte est une location indépendante, à la semaine, au week-end ou en court séjour à certaines périodes. Chaque gîte est équipé d’une ou de plusieurs pièce(s) à vivre, de chambre(s), de sanitaires et d’une cuisine.

La chambre d’hôtes est une chambre chez l’habitant, parfois accompagnée d’un coin cuisine ou d’une pièce commune pour cuisiner.

gites-de-france.com

 

 

Résidences universitaires

Pour les étudiants ayant besoin d’un hébergement ponctuel dans le cadre d’examens, de concours, d’un stage ou d’un job d’été par exemple, un court séjour est possible en résidence universitaire.
Rendez-vous sur trouverunlogement.lescrous.fr
À partir de l’été 2019, le Crous d’Orléans-Tours propose des logements en centre-ville de Tours via bedandcrous.com

 

 

Autres formules

  • Certaines résidences privées proposent des formules courts séjours (voir ci-dessus).
  • Les résidences habitat jeunes ou FJT peuvent aussi vous accueillir pour des séjours temporaires (voir ci-dessus).
  •  N’oubliez pas les possibilités de chambre chez l’habitant (voir ci-dessus).
  • Pour quelques jours : le couchsurfing. C’est une formule d’hébergement gratuit entre particuliers, basée sur l’échange d’hospitalité (votre hôte vous fait partager son quotidien et vous fait découvrir sa ville)
  • couchsurfing.com
  • Autre site utile : airbnb.fr et morningcroissant.fr

 

 

Plateforme e-logement

Cette plateforme permet de rechercher un hébergement temporaire en région Centre-Val de Loire. Des solutions diversifiées sont proposées : résidences habitat jeunes, internats de lycées ou de CFA, logements communaux, particuliers, etc. Elle est destinée aux jeunes en formation, en stage ou en apprentissage.
etoile.regioncentre.fr/GIP/accueiletoile/accueil-elogement

 

En cas d’urgence

Le 115 (Samu social) est un numéro d’urgence de service public, dont l’objectif est d’orienter les personnes sans abri vers des lieux d’hébergement. Ce numéro gratuit est opérationnel dans toute la France, entièrement gratuit et accessible toute l’année, 7j/7 et 24h/24.

 

 

Plus d’infos sur le sujet ?

N’hésitez pas à vous rendre au CRIJ, dans un BIJ ou un PIJ, c’est gratuit, ouvert à tous, anonyme et sans rendez-vous ! Vous y trouverez de nombreuses ressources et pourrez rencontrer un informateur jeunesse pour vous aider dans vos recherches.
Certaines structures peuvent également proposer des ateliers d’info sur la thématique.
Consultez www.crijinfo.fr/agenda pour consulter la date de notre prochaine animation au CRIJ à Orléans. Vous habitez une autre ville ? Contactez les BIJ et les PIJ.

Document utile 

Guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire » (CRIJ Centre-Val de Loire), 2019-2020.

Sites Internet utiles

anil.org
Information complète, neutre et gratuite sur toutes les questions de logement, simulateurs en matière d’accession, de location, de vente ou d’investissement locatif.

lacnl.com
Dossiers en ligne sur le logement, publications, adresses des fédérations locales, liens utiles, lettres type, textes de loi et jurisprudence.

service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19808
Information en matière de logement : obligations, droits et démarches administratives.

À lire aussi