Être étudiant – Gérer son quotidien, trouver un soutien financier pendant ses études

Pas toujours évident de boucler votre budget étudiant malgré l’aide de vos parents ou si vous vous retrouvez seul face à vos frais.

Vous trouverez ici différentes aides possibles.

 

 

Les bourses sur critères sociaux

Les bourses sur critères sociaux sont destinées à aider les étudiants qui suivent leurs études dans une formation initiale, à temps plein, dispensée par un établissement d’enseignement supérieur public ou privé, habilitée par les ministères suivants à recevoir des boursiers :

  • le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,
  • le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation,
  • le ministère de la Culture.

Ces bourses sont gérées par les Crous (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) via le DSE (dossier social étudiant).

Pour en savoir plus sur les bénéficiaires, conditions, modalités, etc. : Crous d’Orléans-Tours.

Si vous êtes boursier, vous bénéficierez de l’exonération des droits d’inscription universitaires et de la CVEC, de la priorité dans l’attribution d’un logement en résidence universitaire et du repas à 1 euro dans les restaurants universitaires.

À savoir : Cumul des aides

Le cumul d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux avec une source de revenus, autre que l’aide familiale, est soumis à certaines conditions. Dès lors que l’obligation d’assiduité aux cours et aux examens est respectée, l’étudiant peut exercer une activité professionnelle (sauf cas d’exclusion prévus – voir annexe 2 de la circulaire sur les bourses 2020-2021). Dans ce cadre, le cumul de la rémunération avec une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux est possible. Ce cumul est également autorisé lorsque l’étudiant suit à temps complet un stage obligatoire rémunéré intégré dans le cursus au titre duquel il a obtenu une bourse sur critères sociaux.
La bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux est cumulable avec une allocation pour la diversité dans la fonction publique, une allocation perçue dans le cadre d’un contrat d’engagement de service public (CESP), une bourse « Erasmus », l’indemnité servie dans le cadre du service civique, l’allocation d’études spécifique accordée aux réservistes de la garde nationale ou une bourse accordée par une collectivité territoriale. Elle est également cumulable avec la prime d’activité.
En revanche, elle n’est pas cumulable avec une allocation annuelle accordée dans le cadre du dispositif des aides spécifiques du Crous, une bourse d’un autre département ministériel, une aide de formation permanente ou d’insertion professionnelle ou une bourse d’un gouvernement étranger.

Les aides spécifiques du Crous

Ces aides permettent d’apporter rapidement une aide financière personnalisée.

Après un entretien et en fonction de votre situation, une assistante sociale du Crous pourra vous proposer une aide financière :

  • soit une allocation annuelle accordée si vous rencontrez des difficultés pérennes (rupture familiale par exemple),
  • soit une aide ponctuelle pour faire face à une difficulté nouvelle et imprévisible.

Les demandes d’aides spécifiques sont examinées par une commission présidée par la direction du Crous. Elles y sont présentées de façon anonyme.

Pour plus de renseignements et pour déposer un dossier, vous pouvez prendre contact avec le service social du Crous ou vous informer sur les aides d’urgence au 0 806 000 278, du lundi au vendredi de 9h à 17h, prix d’un appel local, non surtaxé. Consultez également le site du Crous d’Orléans-Tours  (infos sur ces aides et sur d’autres aides également).

Aides gérées par le Crous ou par d’autres organismes

Il existe également d’autres aides. Renseignez-vous :

Si vous êtes en situation de handicap

Vous pouvez bénéficier de la prestation de compensation du handicap. Cette aide personnalisée est calculée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) en fonction de votre handicap et de vos besoins (humains, matériels, etc.). Renseignez-vous sur les conditions d’attribution auprès de la MDPH de votre département.

Vous êtes en alternance ?

Vous pouvez profiter du logement et de la restauration universitaires, des aides sociales et d’autres services proposés par le Crous. En tant qu’apprenti, vous pourrez bénéficier d’une aide au permis.

La carte d’étudiant des métiers (ou carte nationale d’apprenti) pourra aussi vous faire obtenir des réductions diverses (culture, sport, commerces, etc.).

Si vous souhaitez partir étudier à l’étranger

Consultez le guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire » pages 25 à 27.

Vous êtes étudiant étranger ?

Consultez  le site www.etudiant.gouv.fr

Coup de pouce de votre Université

Si vous rencontrez des difficultés financières, si vous avez perdu votre droit à bourse, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide sur vos droits d’inscription. Renseignez-vous auprès de l’administration de votre Université.

Aides des collectivités territoriales

Certaines collectivités territoriales peuvent apporter des aides financières aux étudiants de leur territoire. Pensez à la région, aux départements et parfois aux villes.

La nature des aides (bourses d’études, aides lors d’un stage, etc.) et les modalités d’attribution (critères sociaux, filières de formation, etc.) sont variables. Renseignez-vous directement auprès de chaque collectivité.

Nous avons repéré :

L’aide de la région Centre-Val de Loire si vous faites une formation dans le secteur sanitaire et social
Conseil régional du Centre-Val de Loire
9 rue Saint-Pierre Lentin
45041 ORLÉANS CEDEX 1
aress.regioncentre-valdeloire.fr
– prise en charge du coût pédagogique de votre formation initiale dans un des établissements de formation agréés ou autorisés en région Centre-Val de Loire, selon certains critères. Renseignez-vous auprès des établissements de formation ou au 0 800 222 100 (appel gratuit depuis un poste fixe), ou dans le guide « Les métiers de la santé et du social en région Centre-Val de Loire » sur onisep.fr,
– attribution d’une bourse régionale d’études sur critères sociaux (soumise à conditions de ressources), alignée sur le régime des bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur. Pour être éligible à la bourse régionale, l’étudiant doit bénéficier de la prise en charge du coût pédagogique de sa formation par le conseil régional. Bourse versée mensuellement, dès le mois qui suit l’entrée en formation.
Pour plus d’informations sur ces dispositifs (diplômes, dates de demande, conditions d’attribution, etc.), consultez aress.regioncentre-valdeloire.fr ou téléphonez au 02 38 56 93 12 ou envoyez un courriel à aress@regioncentre.fr

 
Les départements du Cher, d’Eure-et-Loir, de l’Indre, du Loir-et-Cher et du Loiret proposent des aides diverses pour les étudiants en médecine : renseignez-vous auprès de ces conseils départementaux. La région Centre-Val de Loire propose une aide à la réalisation de stage pratique dans les zones médicalement défavorisées, la demande doit être effectuée auprès du service de scolarité de la faculté de Médecine de Tours.
À connaître :
Le contrat d’engagement de service public (CESP) propose aux étudiants et aux internes en médecine, une allocation de 1 200 € brute par mois. Une candidature au CESP peut être déposée dès la 4e année des études médicales. En contrepartie, les bénéficiaires s’engagent, pendant un nombre d’années égal à celui durant lequel ils auront perçu l’allocation et pour 2 ans minimum, à choisir une spécialité moins représentée ou à s’installer dans une zone où la continuité des soins est menacée. Pour récupérer puis déposer votre dossier, contactez le service scolarité de votre faculté de Médecine de Tours.

Conseil départemental de l’Indre
Direction générale adjointe des routes, des transports, du patrimoine et de l’éducation
Direction de l’éducation et des transports
Hôtel du département
Place de la Victoire et des Alliés – CS 20639
36020 CHÂTEAUROUX CEDEX
Tél : 02 54 08 37 67
Courriel : contact@indre.fr
Bourse accordée aux étudiants boursiers du Crous, fiscalement dépendants du département.
Montant annuel de 265 €.
Demande à effectuer de début décembre à mi-mars : indre.fr rubrique « territoire » > « éducation » > « études supérieures » > « bourse d’enseignement supérieur ».

Certains conseils départementaux peuvent intervenir dans le cadre du FAJ (Fonds d’aide aux jeunes), à certaines conditions et en aide d’urgence. Cette aide est à solliciter seulement après avoir déjà rencontré une assistante sociale du Crous ou de votre établissement.

Pour vous aider, pensez également

Si vous envisagez un petit boulot, fouillez dans les pages « Trouver un job » de notre site et consultez notre guide « Jobs d’été et petits boulots ».

Pour un service civique, rendez-vous sur le site de l’Agence du service civique.

Si vous travaillez ou si vous êtes apprenti, pensez à la prime d’activité. C’est une prestation qui complète les revenus d’activité professionnelle. Pour y avoir droit en tant qu’étudiant salarié ou apprenti, vous devez notamment : avoir au moins 18 ans, résider en France, percevoir pendant au moins 3 mois un salaire mensuel supérieur à 78 % du Smic net (soit 943,44 € net, chiffre 2020). La prime est versée tous les mois en fonction de votre situation et des ressources perçues au cours des 3 derniers mois. Le montant est identique sur 3 mois même si votre situation change au cours de cette période (sauf en cas de séparation). La prime est cumulable avec une bourse sur critères sociaux. Pour plus d’infos, pour estimer vos droits puis faire votre demande, rendez-vous sur caf.fr dans la zone «prime d’activité » choisir  « questions/réponses » > « je suis étudiant… ».

Ne faites pas l’impasse sur votre santé : n’oubliez pas de souscrire une complémentaire santé (mutuelle) si vous n’êtes plus couvert par celle de vos parents (voir aides financières page 70 du guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire ») et pensez aux divers organismes (Services de santé universitaires, centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie, associations d’entraide, etc.) qui peuvent proposer des consultations parfois gratuites (voir infos et coordonnées pages 71 à 77 du guide « Être étudiant en région Centre-Val de Loire ».

À savoir : Le prêt étudiant garanti par l’État

L’État a créé un fonds de garantie « prêts étudiants » qui permet à certaines banques partenaires (Société générale, Crédit mutuel, CIC, Caisses d’épargne, Banques populaires) d’accorder un prêt d’un montant maximum de 15 000 €, sans conditions de ressources et sans caution parentale ou d’un tiers.
Il faut avoir moins de 28 ans, être de nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des États membres de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, et être inscrit dans un établissement en vue de la préparation d’un concours ou d’un diplôme de l’enseignement supérieur français.
Le remboursement peut être différé (partiellement ou totalement). Les taux d’intérêt et les modalités de prêt sont variables selon les organismes bancaires.

Et surtout, ne restez pas seul devant vos difficultés financières, faites vous aider et n’hésitez pas à franchir nos portes pour trouver des solutions.