Un job avant 18 ans

 

Selon le Code du travail, vous pouvez travailler dès 16 ans. À partir de 14 ans, vous le pouvez également (pendant vos vacances scolaires, sur des travaux adaptés à votre âge et à condition d’avoir un repos d’une durée au moins égale à la moitié de chaque période de vacances).

Mais vous en êtes à votre 56ème candidature et toujours pas de réponse positive ?
Vous l’avez sûrement constaté : trouver un job d’été ou un petit boulot lorsqu’on est mineur est difficile. La majorité des employeurs privilégie le recrutement des jeunes de plus de 18 ans.
C’est pourtant possible !

Voici nos conseils pour que votre 57ème demande soit la bonne !

Dans le contexte actuel du coronavirus, les possibilités pour les mineurs seront certainement réduites, notamment pour vous protéger. Si vous êtes embauché, prenez soin de vous et assurez-vous que les consignes sanitaires soient respectées par votre employeur.

Votre réseau

Parlez-en autour de vous (parents, amis, profs, voisins) et communiquez sur vos réseaux sociaux. Pensez aussi à postuler auprès des employeurs de vos parents.

Services aux particuliers

N’hésitez pas à proposer vos services pour des petits travaux : nettoyer les voitures, faire les courses, le ménage, promener le chien, cueillir des cerises, ramasser les feuilles, garder les enfants, donner des petits conseils en informatique, etc.

Cours particuliers, baby-sitting

Vous pouvez déposer des annonces au CRIJ ou dans le PIJ ou BIJ proche de chez vous, s’il offre cette possibilité. Elles sont surtout consultées en août et septembre, par des parents désirant trouver un(e) baby-sitter ou un étudiant qui donne des cours, pour l’année scolaire.

Si vous trouvez un petit boulot à exercer au domicile d’un particulier (service à la personne, baby-sitting, etc.), le Cesu est une offre simplifiée qui peut être utilisée par votre employeur pour vous déclarer facilement auprès de l’Urssaf (ou de la MSA). Il peut s’utiliser de manière régulière ou ponctuelle.
Le Cesu vous offre la garantie de disposer de vos droits sociaux (assurance maladie, chômage, retraite, accident du travail, etc.).
Plus d’infos sur cesu.urssaf.fr

Déposez des petites annonces

Par exemple chez les commerçants, dans certaines structures Information Jeunesse ou dans les boîtes aux lettres des habitants de votre quartier. Si vous souhaitez garder des enfants, favorisez les lieux où les parents sont présents : écoles, crèches, pharmacies, etc.

Travaux agricoles, restauration rapide, grande distribution

Certains emplois dans ces secteurs vous seront tout de même plus facilement accessibles.

Animation

Pensez également aux opportunités dans le secteur de l’animation, que vous ayez le Bafa ou que vous soyez en cours de formation Bafa (à partir de 17 ans). Sachez également que vous pourrez parfois travailler dans ce secteur sans qualification (dès 16 ans).

Agences d’intérim

À partir de 16 ans, vous pouvez vous inscrire dans certaines agences d’intérim. Mais attention, les emplois et missions proposés auxquels vous pouvez postuler restent très limités.

Vos avantages

N’oubliez pas de les mettre en valeur :

  • vous pouvez coûter moins cher (80 ou 90 % du Smic seulement),
  • vous avez des compétences et des expériences (bonne mémoire, sens du contact, dynamisme, informatique, baby-sitting, stage en entreprise, bénévolat, etc.),
  • vous avez l’esprit d’initiative, puisque vous êtes prêt à travailler avant même d’avoir 18 ans.

Enfin, plus encore que les autres, montrez-vous sérieux, disponible et motivé. Ces atouts peuvent faire la différence avec un jeune majeur.
Ne négligez pas le contact direct : rendez-vous sur place pour déposer votre candidature ou téléphonez et n’hésitez pas à relancer !
Il vaut mieux commencer votre recherche dès le début de l’année pour travailler l’été, mais tout n’est pas perdu si vous le faites plus tard.

Et quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas pris, ne le vivez pas comme un échec, car être embauché avant 18 ans reste difficile.
N’hésitez pas néanmoins à vous rendre utile : faire un bénévolat ou partir en chantiers de jeunes bénévoles, par exemple. Certes, cela n’apporte aucun revenu, mais cela vous permettra d’avoir une expérience valorisante à intégrer dans votre CV ainsi qu’un réseau de connaissances : deux éléments qui pourront un jour vous être utile pour décrocher un petit boulot ou un emploi après vos études.

Cet article est un extrait de notre guide « Job d’été et petits boulots ».

Plus d’infos sur le sujet ?

N’hésitez pas à vous rendre au CRIJ, dans un BIJ ou un PIJ, c’est gratuit, ouvert à tous, anonyme et sans rendez-vous ! Vous y trouverez de nombreuses ressources et pourrez rencontrer un informateur jeunesse pour vous aider dans vos recherches.
Certaines structures peuvent également proposer des ateliers d’info sur la thématique, voire des forums de recrutement pour rencontrer directement des employeurs.
Consultez www.crijinfo.fr/agenda pour consulter la date de notre prochaine animation sur les petits boulots, au CRIJ à Orléans. Vous habitez une autre ville ? Contactez les BIJ et les PIJ.

Document utile

Guide « Jobs d’été et petits boulots » (CRIJ Centre-Val de Loire), 2020.

Offres

Vérifiez, avant de candidater sur un poste, que l’offre est accessible aux mineurs (dans l’annonce ou contactez l’employeur pour le savoir).

  • consultez les offres de petit boulot que nous mettons à disposition sur notre site au fil de l’année,
  • jetez un œil de temps en temps sur notre Facebook sur lequel nous signalons des recrutements en nombre,
  • consultez notre article Conseils et sites d’offres dans lequel vous trouverez des sites d’offres généralistes mais également des sites d’offres par secteur d’activité ainsi que des conseils pour repérer des employeurs et postuler dans ces secteurs,

A lire aussi